DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Un 1er mai contre l'austérité et pour l'emploi

Vous lisez:

Un 1er mai contre l'austérité et pour l'emploi

Taille du texte Aa Aa

De Lisbonne à Paris en passant par Bilbao, ils étaient des milliers à manifester hier pour l’emploi et contre l’austérité à l’occasion de la fête des travailleurs.
Près d’une semaine après voir célébré les 40 ans de la révolution des œillets, les Portugais ont exprimé leur exaspération dans leur capitale et dans les principales villes de leur pays.

“Coupes salariales, augmentation des taxes, chômage, c’est tout ce qui affecte vraiment les gens”, déplorait Eunice.
“La question du travail ne concerne pas seulement le travailleur, l’agriculteur, elle est aussi liée aux droits qui ont été acquis au fil des ans, a ajouté David Oliveira. Même si en ce moment, il y a un recul au Portugal et dans d’autres pays, par rapport à ce qui a été accompli par les générations précédentes.”

En Espagne, ils étaient des dizaines de milliers à manifester dans quelque 70 villes contre la précarisation de l’emploi. Pour la première fois, les dirigeants des deux grands syndicats espagnols ont défilé ensemble à Bilbao.

En France, entre 100 000 et 200 000 personnes ont manifesté. Les syndicats ont défilé en ordre dispersé à Paris. La CGT, Force ouvrière et FSU Solidaire, ont dénoncé la politique de rigueur du gouvernement.

Les militants de la CFDT et l’UNSA, eux ont manifesté “pour la solidarité entre les travailleurs européens”.

Avec AFP et AP