DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vente pour la bonne cause du portrait de Malala Yousafzai


le mag

Vente pour la bonne cause du portrait de Malala Yousafzai

En partenariat avec

Ce tableau s’intitule “La liseuse”. Il a été peint par Jonathan Yeo qui s’est inspiré des traits de Malala Yousafzai, la jeune pakistanaise qui avait été victime d’une tentative d’assassinat par un Taliban. Jonathan Yeo est un habitué de ces portaits, de Kidman à Tony Blair en passant par Dennis Hopper.

Saara Pritchard, Christie’s New York :
“Jonathan a une incroyable perception des portraits et des personnes qui posent. Il est évident pour tous ceux qui voient ce tableau qu’il s’agit d’une fille très jeune et très belle mais aussi d’une personne très puissante, une puissance que l’on retrouve dans ces yeux. C’est ce regard qui est captivant.”

Cette peinture va être mise en vente aux enchère. Elle a été offerte par le peintre qui a rencontré la jeune Malala alors qu’elle était encore soignée après l’attentat dont elle avait été victime. Son crime ? Défendre dans un blog (alors qu’elle avait 11 ans) le droit à l‘éducation pour les filles.

Malala Yousafzai : “Vous m’avez vue deux fois seulement et vous avez dessiné des croquis. Donc je voulais savoir si vous avez fait ce tableau uniquement en regardant ces croquis où en ayant aussi pris des photos. Parce que je n‘étais pas là quand vous peignez.”

Jonathan Yeo :

“Oui vous avez raison. Les dessins que je fais et les photographies m’ont beaucoup aidé. Mais d’un autre côté ce qui est important c’est de passer du temps avec la personne et de comprendre sa personnalité qui va donner la couleur de tout le tableau et de ce qu’on veut dire. Et je crois que, ce qui est encore plus important, quand on fait le portrait d’une personne qui est très connue et dont les gens ont une opinion alors il faut essayer de déterminer s’il s’agit ou non de sa vraie personnalité.”

On s’attend à ce que ce portrait atteigne un prix de 80 000 dollars. L’argent ainsi récolté sera remis au Fonds Malala qui lutte pour l‘éducation des filles.

Prochain article

le mag

La sélection des Tony Awards, les Molières américains