DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Glissements de terrain : priorité aux sinistrés en Afghanistan

Vous lisez:

Glissements de terrain : priorité aux sinistrés en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

Le bilan des victimes reste temporaire après les glissements de terrain meurtriers de vendredi en Afghanistan et l’attention se concentre sur les sinistrés qui sont démunis. Une liste de 300 morts a été confirmée, mais il reste des centaines de disparus. Le gouverneur de la province de Badakhshan, où s’est produit le drame, a avancé le chiffre de 2700 morts et disparus. Le nombre de déplacés s‘élève, lui, à 4 000.

“Nous avons besoin de tentes pour nous abriter, indiquait un survivant. Environ 700 maisons sont menacées par les inondations et glissements de terrain. Nous craignons des inondations dans la zone parce qu’il y a quatre vallées par lesquelles l’eau peut arriver jusqu’ici. Le village tout entier pourrait se retrouver sous l’eau”.

La catastrophe s’est produite dans le district d’Argo : après une semaine de pluies torrentielles et de fonte des neiges, un torrent de boue et de pierres a coulé le long d’une vallée encaissée touchant principalement le village d’Aab Bareek.

Hier, les autorités ont renoncé à tout espoir de retrouver des survivants et ont annoncé la fin des recherches. La prise en charge des déplacés est devenue la priorité des autorités.

L’Union européenne s’est dite hier prête à leur fournir de l’aide.

Avec AFP et Reuters