DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La voiture autonome, le véhicule de demain


hi-tech

La voiture autonome, le véhicule de demain

En partenariat avec

Volvo avait annoncé en décembre dernier le lancement d’un projet à grande échelle de voitures autonomes. A peine 4 mois plus tard, elles sont déjà une centaine à circuler sur les routes de Göteborg, la deuxième plus grande ville de Suède.

“Nous allons démarrer le système. Je presse ce bouton sur le volant et c’est parti. Je peux retirer mes pieds des pédales et les mains du volant”

Le projet intitulé «Drive me», parrainé par le gouvernement suédois, a confié ses prototypes à de vrais clients qui effectuent avec des trajets de tous les jours. Idéal pour mesurer les améliorations sur le trafic et la sécurité routière.
Les véhicules autonomes sont équipés de caméras, de radars, de lasers, connectés à un GPS. Bientôt, elles pourront être dôtées d’un assistant complet au stationnement, le conducteur pourra laisser sa voiture chercher une place libre toute seule.

“Si la conduite autonome devait s’imposer dans le futur, nous espérons ne plus avoir un seul accident à déplorer dans la circulation, ce qui serait évidemment formidable. Après on n’enlèvera jamais sa responsabilité au conducteur.”

Un cube pour recycler les déchets.

Hong-Kong est célèbre dans le monde entier pour la variété et la qualité de sa cuisine mais aussi pour la densité de sa population. Autant de facteurs qui chaque année entraînent le rejet de millions de tonnes de déchets alimentaires. Un inventeur a décidé de s’attaquer à ce gaspillage massif en créant un nouvel éco-système, à même de recycler cette nourriture gaspillée. Il a donné naissance à l’EcoCube

“Voici notre nouveau dispositif pour recycler les déchets alimentaires. C’est le principe d’un éco-système, d’un cercle fermé. Au départ, un insecte, une mouche, qui pond ses oeufs, qui deviennent des larves. Ces larves seront mangées par des poissons et les excréments des poissons nous serviront d’engrais pour faire pousser nos légumes”

D’après les spécialistes, les décharges de Hong-Kong seront saturées avant même 2020, optimiser l’espace était une des principales contraintes de l’EcoCube.

“Le moindre espace doit être utilisé. Ici, nous n’avons pas de cour entre les maisons. Nous devions absolument réaliser quelque chose de vertical”

Deux EcoCubes ont aujourd’hui été installé dont un à l’Université de Hong Kong.

Prochain article

hi-tech

Des véhicules du futur