DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pas de taxe "Robin des Bois" avant 2016

Vous lisez:

Pas de taxe "Robin des Bois" avant 2016

Taille du texte Aa Aa

La taxe dite “Robin des Bois” sur les transactions financières verra bien le jour en Europe, mais en 2016 seulement.

Déception du côté des ONG. A Bruxelles, Oxfam a rappelé à Paris et Berlin leur engagement à distribuer aux pauvres ce qui serait pris aux riches. “15% de cette taxe, 15% seulement, pourraient couvrir les coupes budgétaires dans cinq pays, la Grèce, l’Italie, l’Espagne etc, sur les trois dernières années par exemple. Et aussi, seulement 5% de cette taxe permettraient de financer un million d’infirmières en Afrique,” affirme Natalia Alonso, présidente du bureau européen d’Oxfam.

Quelques mètres plus loin, les ministres des finances des 11 pays partie prenante ne sont pas tombés d’accord sur les modalités d’application de cette taxe. Une taxe qui, selon la Commission européenne, pourrait faire tomber 35 milliards d’euros par an dans les coffres nationaux.

Les ministres allemand et français souhaitaient un premier accord avant les élections européennes du 23 au 25 mai. Mais des questions cruciales comme l’assiette de la taxe ou encore ses taux sont restées en suspens. “Dans un premier temps, nous voulons trouver un accord politique sur l’entrée en vigueur de la première étape le 1er janvier 2016. C’est encore ambitieux. Mais quoi qu’il en soit, cela maintient la pression en faveur de la taxe sur les transactions financières,” a estimé le ministre allemand des finances, Wolfgang Schaüble. Cette première étape instaurerait une taxe sur les actions et certains produits dérivés – sans plus de précisions.

Londres, qui craint des retombées négatives sur la City et viens de voir son premier recours rejeté par la justice européenne, s’est juré de contester la taxe. La Suède et le Luxembourg se sont ralliés à sa fronde.