DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : deux députés d'Aube dorée arrivent menottés au Parlement

Vous lisez:

Grèce : deux députés d'Aube dorée arrivent menottés au Parlement

Taille du texte Aa Aa

Des députés arrivant au Parlement en fourgonnette policière et menottés.
Le fait est rare et la scène se déroule à Athènes.
Les hommes de loi font partie du parti néonazi “Aube dorée”, ils sont accusés de “détention illégale d’armes”.
Ils veulent plaider leur cause dans l’arène législative, et surtout, éviter la levée de leur immunité parlementaire.

Giorgos Germenis, s’est plaint d‘être traité comme “un détenu politique”.

“Le peuple grec, interpelle-t-il, se souviendra de vous qui êtes au gouvernement, quand il me remettra en selle lors des prochaines élections et qu’il vous jettera à la poubelle.”

Stathis Boukouras, quant à lui, n’as pas rechigné à jouer la carte du pathos, évoquant un recours aux antidépresseurs pour supporter la situation.

“Je ne suis pas un fasciste, je ne suis pas un nazi. Je suis un patriote grec et j’aime mon pays, a-t-il clamé. Je lutte et je me bas pour cette terre. Je veux un meilleur avenir pour mes enfants et tous les enfants grecs. Quel est mon crime?”

Sur ces deux députés pèsent d’autres charges, ils font partie d’un groupe de six élus d’Aube dorée placés en détention provisoire pour “direction et appartenance à une organisation criminelle.”

“Dans les prochains jours la Cour suprême grecque se prononcera sur l’interdiction d’Aube dorée de participer aux élection locales et européennes. Le parti d’extrême droite, toutefois, continue de peser dans la vie politique grecque, il est crédité de 6 à 10% d’intentions de vote dans les derniers sondages”, commente le correspondant d’euronews à Athènes Stamatis Giannisis.