DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Sud-Africains aux urnes pour des législatives


Afrique du Sud

Les Sud-Africains aux urnes pour des législatives

Ces législatives sont le premier scrutin organisé depuis la mort de Nelson Mandela. C’est aussi la première fois que votent ceux qu’on appelle les “Born-free”, ces jeunes nés après 1994, autrement dit, la génération n’ayant pas connu l’apartheid.

Au total, plus de 25 millions d‘électeurs sont appelés à choisir leurs députés qui eux-mêmes désigneront le chef de l’Etat.

Le Congrès national africain (ANC) au pouvoir depuis 20 ans, est sûr de conserver la majorité. Les sondages prédisent un score au dessus de 60%. Et par conséquent, Jacob Zuma devrait être reconduit pour un nouveau mandat de cinq ans.

Un des principaux rivaux de l’ANC est le mouvement appelé “Combattants pour la liberté économique” (EFF). Ce parti est dirigé par l’ancien chef des jeunesses de l’ANC, Julius Malema. Il prône une politique de nationalisation des banques et des mines, et une redistribution radicale des richesses. Son modèle est l’ancien président vénézuélien Hugo Chavez.

L’Afrique du sud connaît un ralentissement économique, en raison notamment d’un climat social tendu. Le secteur minier, crucial pour le pays, est régulièrement confronté à des grèves.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'Ukraine et la Russie adversaires à l'Eurovision