DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lycéennes enlevées au Nigeria : Paris va renforcer son aide

Vous lisez:

Lycéennes enlevées au Nigeria : Paris va renforcer son aide

Taille du texte Aa Aa

“Ramenez nos filles”, réclament des manifestants à Abuja, la capitale administrative du Nigeria, en référence aux 223 lycéennes enlevées par la secte islamiste Boko Haram.

Leur appel continue de se répercuter dans le monde.

Tandis que Washington va envoyer des forces de sécurité américaines , Paris propose de renforcer sa coopération avec le Nigeria en matière ‘“d‘échange d’informations et de renseignements.

“Ce matin, le président de la République nous a demandé de prendre contact avec le président du Nigéria pour lui dire qu’une équipe spéciale avec tous nos moyens de la région était à disposition du Nigéria”, a déclaré le chef de la diplomatie française Laurent Fabius.

L’Elysée a par ailleurs souligné que la lutte contre le terrorisme était un axe fort de la politique africaine de la France.

Cet enlèvement a suscité une indignation mondiale,
la Grande-Bretagne et la Chine sont également mobilisées.

Face à ces réactions d’une partie de la communauté internationale, l’analyste politique Jibrin Ibrahim, invite à la prudence.
“Il est approprié de chercher de l’aide à l‘étranger
s’il est avéré que nous n’avons pas les capacités suffisantes, mais il faut aussi veiller à ne pas négocier la souveraineté de la nation nigériane”, prévient-il.

La police nigériane a offert 215 000 euros contre des informations permettant de sauver les adolescentes.

Boko Haram, quant à elle, multiplie les coups de force. L’attaque menée lundi contre la ville de Gamburu, au nord-est du pays, a fait au moins 125 morts.