DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Martin Schulz déclare la guerre aux populistes


Hongrie

Martin Schulz déclare la guerre aux populistes

En campagne à Bruxelles, Martin Schulz, le candidat des socialistes européens à la présidence de la Commission, s’est érigé contre les forces qui prônent le repli sur l’Etat-nation et a déploré l‘élection de Tamás Sneider, un raciste assumé, à la vice présidence du parlement hongrois.

“Certes, le processus était démocratique, a admis le Président sortant du Parlement européen. Je prends note du vote, il a obtenu une majorité, mais je ne suis pas obligé de trouver agréable qu’un ancien skinhead se retrouve vice-président d’un parlement démocratique de l’Union européenne. L’idéologie de ce type d’individus n’est pas la mienne et ne devrait pas devenir celle d’institutions officielles de l’Union.”

Les populistes sont crédités d’un quart des sièges du nouveau parlement européen. Pour les combattre, Martin Schulz préconise une Europe tournée vers ses citoyens. “Quand les Européens verront qu’on agit concrètement – tiens, mes enfants trouvent du travail, et on s’intéresse à mes difficultés au quotidien – pas seulement dans le cadre national mais aussi à Bruxelles, alors ils nous redonneront leur confiance et le temps des populistes sera révolu,” a-t-il assuré.

Martin Schulz a appelé à une forte participation pour fermer le parlement européen aux néo-nazis allemands, favorisés par la levée du seuil minimal en Allemagne.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Escale de "Queens" à Lisbonne : 18 000 personnes débarquent en une journée