DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Violences en Ukraine : matches à huis clos ou délocalisés

Vous lisez:

Violences en Ukraine : matches à huis clos ou délocalisés

Taille du texte Aa Aa

Le stade de Lviv et bien d’autres en Ukraine devraient rester vides jusqu‘à la fin de la saison.

La Fédération a décidé que tous les matches de première et de deuxième division prévus ce week-end se joueraient à huis-clos.

C’est la conséquence des affrontements qui ont eu lieu la semaine dernière à Odessa, la troisième ville du pays.

Face à face : des ultras fidèles au gouvernement de Kiev et des manifestants favorables à un rattachement à la Russie.

S’en est suivi un incendie qui a fait plus de 40 morts.

D’autres incidents ont éclaté dans les principales villes de l’est, et du coup, plus aucune rencontre n’est programmée à Odessa, Lougansk, Donetsk, et Kharkiv.

C’est justement à Kharkiv que devait se jouer le 15 mai la finale de la Coupe d’Ukraine entre le Dynamo Kiev et le Shaktar Donetsk.