DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La colère des familles des victimes du ferry

Vous lisez:

La colère des familles des victimes du ferry

Taille du texte Aa Aa

Brisés par la douleur, mais encore assez forts pour crier leur colère. Ce sont les familles des adolescents noyés dans le naufrage du ferry sud-coréen, qui manifestent aux abords du palais présidentiel à Séoul. Dans leurs bras, la photo de leurs enfants disparus le 16 avril. Les parents réclament une rencontre avec la présidente, et après avoir été repoussés par la police, ils se sont assis, bientôt rejoints par une foule toujours plus nombreuse.

“C’est l’endroit où nous devons nous allonger. On ne peut pas revenir en arrière. Nous devons à tout prix voir la présidente et lui dire : nous préférons mourir que partir d’ici.”

La présidente a rencontré deux fois les proches, mais c’est encore insuffisant pour eux. Sur les voitures de police, des petits messages disent : “Je suis désolé, les enfants”, ou “Honte à la Corée du Sud”. Le naufrage a fait 302 morts, dont 280 lycéens.