DERNIERE MINUTE

Odessa toujours traumatisée

Vous lisez:

Odessa toujours traumatisée

Taille du texte Aa Aa

À Odessa, dans le sud de l’Ukraine, les célébrations du 9 mai avaient un goût amer, une semaine tout juste après les terribles affrontements meurtriers entre anti et pro-russes. Le programme des cérémonies a d’ailleurs été allégé pour éviter de nouveaux débordements.

La population de cette ville portuaire est encore sous le choc. “On pensait qu’on vivait dans une ville tranquille et qu’on éviterait les troubles’‘, dit cette femme. ‘‘Malheureusement, ce n’est le cas. J’ai apporté des fleurs à l’endroit où des gens sont morts. C’est triste que ces personnes soient mortes sans raison.’‘

De nombreux habitants ont convergé vers la Maison des Syndicats, où l’on dénombra le plus grand nombre de victimes.

De notre correspondante Angelina Kariakina: “À Odessa, le jour férié du 9 mai s’est déroulé dans une atmosphère d’anxiété. Les habitants essayent toujours de se remettre des évènements qui ont fait, selon les autorités, près de 50 morts. Chaque camp a sa propre version des faits, mais tous s’accordent à dire que de tels affrontements sont inhabituels à Odessa.’‘

La violente bataille de rue s‘était déplacée vers la Maison des Syndicats. Le bâtiment a été incendié par des cocktails molotovs piégeant les militants pro-russes qui s‘étaient retranchés à l’intérieur. La plupart des victimes ont péri par asphyxie ou ont sauté dans le vide.