DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Boko Haram montre les filles kidnappées


Nigéria

Boko Haram montre les filles kidnappées

Des jeunes filles, forcées à réciter le Coran : Boko Haram les présente comme les lycéennes enlevées dans deux écoles, les 14 avril et 4 mai derniers. La secte islamiste affirme les avoir converties à l’islam, et relâchera, les musulmanes seulement, contre des prisonniers du groupe. Une proposition immédiatement rejetée par le gouvernement de Lagos. Le chef du groupe armé est souriant, mais à aucun moment de la vidéo, qui dure 27 minutes au total, il n’apparaît en compagnie des lycéennes.
Pendant ce temps à Chibok, la ville où plus de 200 filles ont été kidnappées, des centaines de manifestants, hommes, femmes, élèves, réclament le retour des adolesentes. Mécontents de la gestion de la crise, les femmes font une promesse provocante pour les islamistes :

“Les filles doivent être secourues maintenant, tant qu’elles sont en vie, A la fin des 14 jours que va durer notre protestation nationale, n’en déplaise à Dieu, si rien n’est fait, nous défilerons ici même seins nus.”

Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France ont envoyé ces derniers jours des experts au Nigeria, la Chine et Israël ont aussi proposé leur aide pour libérer les presque 300 adolescentes, dont le sort soulève une vague d’indignation internationale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

La "république populaire" autoproclamée de Donetsk demande son rattachement à la Russie