DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Human Rights Watch : "il existe des preuves solides sur l'usage de chlore par le régime syrien"


Syrie

Human Rights Watch : "il existe des preuves solides sur l'usage de chlore par le régime syrien"

En avril dernier, la ville de Kafr Zita, zone sous contrôle rebelle située dans le centre de la Syrie, était bombardée par l’armée syrienne. L’opposition avait alors accusé le régime syrien d’avoir fait usage d’armes toxiques.

Ce mardi, Human Rights Watch affirme que des attaques au chlore auraient effectivement été menées dans trois villes syriennes à la mi-avril, dont Kafr Zita. L’organisation s’appuie notamment sur une vidéo montrant des contenants estampillés du code Cl2 (le symbole du chlore, NDLR) sur les sites bombardés.

Human Rights Watch rapporte également des entretiens avec des médecins ayant traité les victimes. Selon eux, au moins une dizaine de personnes ont été tuées dans ces bombardements et près de 500 présentaient des symptômes correspondant à une exposition au chlore.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ehud Olmert, l'affaire de trop