DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Nigéria refuse tout échange avec Boko Haram


Nigéria

Le Nigéria refuse tout échange avec Boko Haram

Le groupe islamiste a exigé hier dans plusieurs vidéos comme celles-ci une libération de prisonniers issus de ses rangs contre celle des quelque 200 lycéennes enlevées mi-avril dans le nord-est du pays.

Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau affirme cette fois avoir converti ces otages à l’islam. Il avait précédemment menacé de traiter les jeunes filles en “esclaves”.

Les autorités nigérianes ont renforcé leur coopération internationale. Des pilotes américains ont survolé la nuit dernière le Nigeria en quête des lycéennes.

“Nous sommes en relation avec des experts du renseignement provenant du monde entier, il y aussi des militaires.. S’il est nécessaire d’avoir recours à ces moyens pour libérer nos filles de leur captivité, nous n’hésiterons pas, nous les utiliserons”, explique ce représentant du ministère de l’Information.

La mobilisation au Nigéria et dans le monde entier ne cesse de grandir. Les Etats-Unis, le Royaume-Uni et la France ont envoyé ces derniers jours des experts au Nigeria. Dimanche soir, François Hollande a proposé un sommet sur la sécurité au Nigeria qui devrait avoir lieu samedi à Paris.

Les collectifs d’organisations de femmes et de défense de droits de l’homme sont également très mobilisés sous différentes formes à commencer par les réseaux sociaux.

Découvrez toutes les personnalités engagées dans le mouvement de solidarité

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ankara condamnée à dédommager Chypre