DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vin : les Etats Unis deviennent le premier marché mondial devant la France


économie

Vin : les Etats Unis deviennent le premier marché mondial devant la France

Les français ne sont plus les premiers consommateurs de vin dans le monde. En 2013, les américains sont passés devant au classement selon l’organisation internationale du vin. Globalement, la consommation mondiale de vin était en baisse de 1% en 2013 par rapport à 2012. Pourtant les américains note l’Organisation, n’ont pas changé leurs habitudes de consommation de vin.

Un peu plus de 29 millions d’hectolitres de vin ont été bus aux Etats Unis l’an dernier : à 90% des vins locaux. Avec avec un peu plus de 28 millions d’hectolitres, les français sont passés derrière mais restent loin devant en terme de consommation par habitant.
Si la consommation des américains a augmenté l’an dernier de 0,5% par rapport à 2012, c’est surtout la baisse de la consommation française qui explique ce changement au classement. La quantité de vin consommé a baissé de 7% en France en 2013.

“Dans le passé explique Antony Riboli, viticulteur dans la région de San Antonio, le vin était un produit très haut de gamme, très cher. Et aujourd’hui on entend des gens dire : hey, je peux m’offrir une grande bouteille de vin pour moins de 20 dollars ou pour moins de 15 dollars, ou un verre de vin au diner. Ce sont les nouvelles tendances dans le secteur et elles vont durer. Les gens considèrent le vin comme une boisson nationale”.

La baisse de la consommation en France est une tendance amorcée depuis cinq ans explique l’Organisation internationale du vin qui ajoute que le changement des habitudes et l’arrivée d’une nouvelle génération de consommateurs plus occasionnels l’explique également.

La consommation par habitant a baissé de 20% en France entre 2002 et 2011. Aujourd’hui avec 46 litres en moyenne par an, le français est encore largement devant le consommateur américain dont la consommation moyenne annuelle : 9 litres par an, a tout de même progressé de 17% sur la même période.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Grande Bretagne : taux de chômage au plus bas niveau depuis cinq ans