DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Première fois sur la croisette pour Damián Szifron, "même pas peur !"


cinema

Première fois sur la croisette pour Damián Szifron, "même pas peur !"

En partenariat avec

“Les nouveaux sauvages” de Damián Szifron en lice pour la Palme d’or du 67e Festival de Cannes.

Le réalisateur argentin est un petit nouveau dans la compétition et le seul réalisateur sud-américain à participer au prestigieux événement.

Son long-métrage va se frotter à d’autres films réalisés, eux, par de grands noms du cinéma comme David Cronenberg ou encore Tommy Lee Jones.

“Au regard des autres, il est clair que je suis un peu l’intrus de la liste. Mais je n’ai vraiment pas peur, car le cinéma n’est pas une compétition. La concurrence ne fait pas partie de son essence. Quand on fait un film, on passe énormément de temps dessus, on prend quantité de décisions impliquant nos pairs, les producteurs, les acteurs, l’univers entier du film, mais on ne peut pas le faire en étant en compétition avec quelqu’un”, explique Damián Szifron.

“Les nouveaux sauvages “, ce sont des personnages vulnérables qui traversent la frontière qui sépare la civilisation de la barbarie. Une trahison amoureuse, le retour du passé, une tragédie ou même la violence d’un détail du quotidien sont les détonateurs qui les poussent vers le vertige que procure la sensation de plaisir de perdre le contrôle.

Cette fiction a été intégralement tournée en Argentine.

“J’adore la fiction et je dirais que mon film célèbre la fiction. Il l’embrasse, l’explore, la transmet, la caractérise. Et je pense que chacun a pu voir mon amour de la fiction aussi dans mes autres productions. Je ne suis pas un de ces réalisateurs qui essaie de faire une peinture réaliste”, termine le réalisateur argentin.

Le 67e Festival de Cannes dure jusqu’au 25 mai. Dix-huit films sont en lice pour la Palme d’or.

Le choix de la rédaction

Prochain article

cinema

Cannes se la joue pour la 67e fois