DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Droit des travailleurs: le Qatar promet des réformes

Vous lisez:

Droit des travailleurs: le Qatar promet des réformes

Taille du texte Aa Aa

Qatar : vers une abolition du système de parrainage sur la main d‘œuvre étrangèreSous le feu des critiques internationales en raison de multiples manquements à la protection des travailleurs en vue de la préparation du Mondial 2022, l‘émirat a promis hier de mettre fin à ce système. Ce dernier met les travailleurs étrangers à la merci de leurs employeurs qataris.

La FIFA s’est aussitôt félicité des réformes annoncées.

“Ces nouvelles dispositions vont donner une flexibilité à l’employé. Celles de passer d’un employeur à un autre via un contrat de travail. Elles donnent aussi à l’employé la possibilité de quitter le pays et la nouvelle loi va multiplier par cinq l’amende imposée à l’employeur en cas de confiscation du passeport de son employé”, précise ce représentant du ministère de l’Intérieur.

Les travailleurs étrangers pourront désormais obtenir leur visa de sortie au ministère de l’Intérieur.

“Évidemment, nous n’agissons pas sous la pression. Nous travaillons toujours pour le développement des droits des travailleurs. Je crois que nous avons des règles qui sont bonnes et assez fortes pour protéger les droits des travailleurs qu’il s’agisse de la Coupe du Monde ou d’autres projets”, affirme ce représentant du ministère des Affaires sociales et du Travail.

Amnesty International a réagi avec réserve à ces réformes. Un rapport de la Confédération internationale des syndicats estime que 4.000 ouvriers risquent de mourir sur les chantiers du Mondial de football d’ici 2020.

“Avec l’entrée en vigueur de ce projet de loi, le Qatar met fin à la plupart des critiques des organisations des droits de l’homme quant à la situation des travailleurs étrangers. Beaucoup de gens ici voient cela comme une étape historique qui pourrait complètement changer la relation entre l’employeur et l’employé”, explique notre correspondante au Qatar.