DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Soma : les responsables politiques cristallisent la colère


Turquie

Soma : les responsables politiques cristallisent la colère

Soma s’est réveillée dans la douleur et le deuil. Les plus hauts représentants de l‘État sont là pour partager cette tristesse avec les familles. Nous retrouvons notre correspondant, Bora Bayraktar, qui est au cœur de cette tristesse.

Bora, les images que nous recevons montrent une colère grandissante et des manifestations, pas seulement à Soma, mais dans toute la Turquie. Pourquoi cette colère s’est-elle autant amplifiée?

Bora Bayraktar, euronews : Les familles sont très tristes, elles sont plongées dans une immense peine, elles sont en colère. Dans ce type d‘évènements, la colère cherche une cible afin de se libérer. Les responsables politiques, qui sont venus ici constater la situation, sont devenus la première cible de cette colère. À côté de ça, il y a aussi celles et ceux qui pensent que cette colère ne doit pas être utilisée à des fins politiques. Mais bien sûr, comme la colère est immense, il n’est pas surprenant d’assister à de tels évènements.’‘

Nezahat Sevim, euronews: Visiblement, ce serait un miracle aujourd’hui d’extraire un mineur vivant de la mine. C’est pourquoi, il est davantage question aujourd’hui de funérailles et d’identification des corps. Comment est l’atmosphère sur place ?

Bora Bayraktar, euronews : On se croirait au temps de la guerre de Bosnie. Il y a des tombes creusées, beaucoup de tombes. Les habitants enterrent leurs pères, leurs maris, leurs fils. Mais il n’y pas que des familles, il y a aussi des collègues de travail, des mineurs. Ils sont également très tristes. À chaque fois que ces hommes vont à la mine, eh bien ils disent adieu à leur famille. Parce que c’est un travail très dur, et ce que l’on comprend, c’est qu’il y a eu des problèmes, des négligences liées aux conditions de travail. Les gens réagissent de manière virulente à ces mauvaises conditions de travail, autant qu’ils souffrent.’‘

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Amis de la Syrie augmentent leur soutien à l'opposition modérée