DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le Kenya à nouveau frappé par le terrorisme, l'industrie touristique en paie déjà le prix


Kenya

Le Kenya à nouveau frappé par le terrorisme, l'industrie touristique en paie déjà le prix

Au moins dix personnes ont été tuées et 70 autres blessées ce vendredi dans l’explosion de deux bombes sur le marché de Gikomba, très proche du centre-ville de Nairobi, la capitale kényane.

Il y a deux semaines seulement, deux autres attentats avaient fait sept morts à Nairobi et à Mombasa, principale ville de la côte très touristique du Kenya.

A chaque nouvelle attaque, les milices islamistes somaliennes Shebab sont montrées du doigt.

Et le Kenya s’installe de plus en plus durablement dans la liste des destinations dangereuses, au grand dam de son président, Uhuru Kenyatta :

“En tant que pays nous devons avancer. Nous devons faire ce que nous pouvons. Nous devons tenter tout ce qui est en notre pouvoir. Nous allons continuer à proposer notre pays aux autres destinations, et nous demandons à nos concitoyens de continuer à soutenir notre industrie de l’hospitalité, qui est parmi les meilleures au monde”.

Plusieurs pays occidentaux ont relevé leur niveau d’alerte sur le Kenya, et deux gros tour-opérateurs britanniques ont même commencé l‘évacuation de leurs 400 clients présents sur la côte kényane.

“Les gens au Kenya sont absolument fantastiques, a déclaré cette touriste. C’est tellement dommage que nous devions raccourcir nos vacances à cause des autres. On pense à tous les gens qu’on a laissés à l’hôtel, qui travaillent là-bas. On est très triste pour eux”.

Ce sont les militants Shebab qui ont revendiqué l’attaque d’un centre commercial de Nairobi en septembre dernier… 67 personnes y ont perdu la vie.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Auto-traduction

Prochain article

monde

Nouveaux actes terroristes au Kenya : huit morts