DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Premier ministre turc, objet de la colère de milliers de personnes à Soma

Vous lisez:

Le Premier ministre turc, objet de la colère de milliers de personnes à Soma

Taille du texte Aa Aa

Une nouvelle manifestation a dégénéré, à Soma en Turquie, après la catastrophe minière de mardi. Des milliers de gens en colère contre le gouvernement turc et les autorités locales sont à nouveau descendues dans la rue mais la police les a empêchées de se diriger vers le siège du gouvernement local, entraînant l’affrontement.

Recep Tayyip Erdogan est accusé de laxisme et d’indifférence vis à vis du sort de ses compatriotes ouvriers.

Le Premier ministre turc a cru opportun de déclarer mercredi que “les accidents, c‘était dans la nature même des mines”. Il est aussi au coeur de la polémique pour avoir, selon des vidéos amateur, giflé et proféré des insultes antisémites à l’encontre d’un manifestant qui l’accablait de critiques…

Alors à Soma, où a eu lieu la catastrophe, c’est la démission de tout le gouvernement que l’on réclame, et la mobilisation ne connaît pas de répit depuis trois jours.

“J’aimerais être mort moi-même, déclare ce manifestant désemparé. On est dans la rue depuis l’accident, je ne sais plus quand j’ai mangé, je ne sais plus ce que je fais, je ne sais pas où je suis”.

Alors que certains corps sont toujours retenus sous terre, le ministre turc de l’Energie estime que le bilan final pourrait atteindre “301 ou 302 morts”.