DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Accident minier en Turquie : la colère gronde


Turquie

Accident minier en Turquie : la colère gronde

Plusieurs enterrements de mineurs ont eu lieu ce samedi à Soma, en Turquie. Les derniers corps des victimes du terrible incendie de mardi avaient été sortis plus tôt dans la journée, confirmant un bilan annoncé de 301 morts. Après une dernière inspection du puits, les opérations de recherche ont été stoppées et le site de la mine bouclé.

Pour l’instant, et malgré de nombreuses mises en cause des responsables de la mine pour non-respect des conditions de sécurité, aucun dirigeant de l’entreprise Soma Holding n’a été inquiété.

Mais le ministre turc de l’Energie a promis une investigation :

“Une enquête technique, administrative et juridique va être effectuée sur cet accident et il importe peu de savoir si les secteurs privé ou public seront touchés”.

En attendant, les manifestations en rapport avec la catastrophe ont été interdites, et Soma est quadrillée par des centaines de policiers. Ce samedi plusieurs avocats et syndicalistes qui participaient à une nouveau rassemblement ont été interpellés.

Le gouvernement turc en effet ne souffre aucune critique sur ce dossier, provoquant un peu plus la colère des manifestants. De nouvelles échauffourées ont eu lieu à Istanbul après des manifestations anti-gouvernementales.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Inondations : les pays de l'Union Européenne viennent en aide à la Serbie et à la Bosnie