DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Inondations : les pays de l'Union Européenne viennent en aide à la Serbie et à la Bosnie


Serbie

Inondations : les pays de l'Union Européenne viennent en aide à la Serbie et à la Bosnie

Le mécanisme européen de réponse aux crises d’urgence a été lancé par l’Union européenne dans les Balkans. La Serbie et la Bosnie sont noyées sous des inondations historiques. Le bilan humain s’alourdit tous les jours, il est désormais de 44 morts.

A Obrenovac, en Serbie, une centrale thermique Tesla, qui fournit une grande partie du pays en électricité, est menacée.

Les inondations ont déjà réduit la production électrique du pays de 40%.

Il est tombé sur la région en quelques jours l‘équivalent de plusieurs mois de pluie. Le Danube et plusieurs de ses affluents, les rivières Sava et Mlava, sont entrées en crue.

Des équipes aéroportées de secours et de recherches de victimes sont arrivées ces dernières heures de pays membres de l’Union européenne.

Ce dimanche, deux avions cargos russes Iliouchine-26 ont apporté en Serbie des vivres, des générateurs électriques et des embarcations de sauvetage.

Environ 20.000 personnes ont dû être évacuées en Serbie et 13.000 en Bosnie.

Plusieurs villages ont été dévastés par des glissements de terrain dans la région de Zenica, au centre de la Bosnie. Une partie du pays où vivent un million de personnes, soit un quart de la population de Bosnie.

Les habitants des zones sinistrées ont été évacués par hélicoptère et logés dans des écoles ou des baraquements de l’armée.

Zlata Ahmetspahic, réfugiée :
“J’ai tout perdu, la maison où je vivais, ma maison, tout. Tout est détruit”.

En Bosnie le niveau des rivières devait encore monter ce dimanche.

Des zones de plusieurs milliers de kilomètres carrés sont inondées dans les deux pays, faisant craindre la découverte de nombreux corps sans vie quand les eaux se retireront.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

"Déclarer la guerre à Boko Haram": cinq chefs d'Etat africains réunis à Paris