DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Washington accuse Pékin de cyberespionnage

Vous lisez:

Washington accuse Pékin de cyberespionnage

Taille du texte Aa Aa

La justice américaine vient d’inculper cinq officiers de l’armée chinoise pour ‘‘piratage informatique’‘ et ‘‘espionnage économique’‘. Ces hackers présumés auraient visé, depuis 2006, des entreprises des secteurs du nucléaire de la métallurgie ou de l‘énergie solaire.

Les autorités américaines, qui n’avaient jamais engagé de telles poursuites contre la Chine, ont vivement réagi, par la voix du le ministre de la Justice Eric Holder : “L‘étendue des secrets commerciaux et autres informations sensibles dérobés est significative et exige une réponse forte de notre part. Trop, c’est trop.Cette administration ne tolèrera pas les agissements d’une nation, quelle qu’elle soit, qui cherche à saboter illégalement les entreprises américaines et à saper la concurrence loyale du marché libre.’‘

Alcoa, l’un des plus importants producteurs d’aluminium au monde, figure parmi les six entreprises américaines qui auraient été victime de ce cyberespionnage.

La Chine a rejeté de telles allégations et affirme être un ardent défenseur de la sécurité du réseau.