DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Atlético ou Real Madrid sur le toit de l'Europe ?


Sport

Atlético ou Real Madrid sur le toit de l'Europe ?

C’est un derby madrilène entre l’Atlético et le Real qui se disputera samedi soir en finale de la Ligue des champions.

Les hommes de Diego Simeone viennent de mettre fin à 18 ans de disette en remportant la Liga grâce à un nul sur le terrain du Barça lors de la dernière journée.

Ils espèrent maintenant s’offrir la plus convoitée des Coupes d’Europe 40 ans après leur seule finale, perdue, face au Bayern Münich.

Diego Simeone : “Je pense que c’est du 50/50. Au Real, ils ont de meilleures individualités mais nous sommes très motivés. Ils désirent vraiment la victoire mais ça ne veut pas dire que nous, nous ne la voulons pas. Sur ce point, je crois que nous sommes au même niveau. Cela va donc être un match équilibré.”

Avec une victoire et un nul en championnat mais deux défaites en Coupe du Roi, Filipe Luis et ses partenaires n’ont pas vraiment d’ascendant sur les merengues.

Filipe Luis : “Nous pensons simplement à la meilleure façon d’aborder le match. Cela va être très difficile car nous aurons en face de nous l’une des meilleures équipes de la planète. Pour moi, ils ont même la meilleure équipe du monde. C’est très compliqué de battre le Real, et ça le sera encore plus en finale de la Ligue des champions.”

D’autant que l’Atlético devra se passer des services de son avant-centre, Diego Costa, touché à la cuisse droite.

Du côté du Real, Xabi Alonso est suspendu, Pepe et Karim Benzema sont incertains, mais Cristiano Ronaldo devrait être rétabli à temps pour défier les colchoneros.

Cristiano Ronaldo : “Ils sont en confiance bien sûr car ils viennent de gagner le championnat d’Espagne. Mais à mon avis, ce match, ce sera du 50/50. Cela va être un match fantastique, une soirée fantastique et j’espère que le Real Madrid va gagner ce titre, parce que c’est très important pour nous.”

Important notamment pour Iker Casillas, déjà vainqueur de la Ligue des champions en 2000 et en 2002.

Iker Casillas : “Ils restent maintenant sur quatre années de succès, sur plusieurs saisons fantastiques et ils ont prouvé qu’ils faisaient partie des meilleures équipes d’Europe. On a beaucoup de respect pour ce rival et on sait que ce sera très dur de jouer contre lui.”

Si Iker Casillas vise une troisième victoire dans l‘épreuve, ce serait la “décima”, la dixième pour le Real Madrid.

Notez enfin que c’est le stade de la Luz à Lisbonne qui accueillera la finale.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Sport

Claudio Ranieri débarqué du Rocher