DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Extrême-droite : le choc du 21 avril version européenne se profile

Vous lisez:

Extrême-droite : le choc du 21 avril version européenne se profile

Taille du texte Aa Aa

Quel visage va montrer la France aux élections européennes ? Celui de l’extrême-droite, prédisent les sondages alors que le taux d’abstention s’annonce élevé. Pour une partie des électeurs, c’est l’occasion d’exprimer une exaspération. Et ce, d’autant plus que des mouvements appellent à boycotter le scrutin.

“Cette année, je n’irai pas voter parce qu’on n’a pas de résultats, explique à Paris, Sophie. On a un taux de chômage élevé. Il y a une crise importante et personne ne fait suffisamment d’efforts pour résoudre les gros problèmes. Donc on en a marre. On ne veut plus voter”.

Pour ces résidents, en revanche, il n’est pas question de bouder ce rendez-vous électoral ce week-end. “C’est un devoir de citoyen, souligne Xavier. On a le droit de vote dans une démocratie. Il faut en user, en abuser, sinon ce n’est pas une démocratie.”
“Pour moi, c’est très important justement tout ce qui touche l’ouverture à l’Europe, l’ouverture au monde”, indique Annie.

Les élections européennes en France débuteront samedi dans l’outremer, sur le continent américain. Les Français doivent élire 74 eurodéputés sur les 751 du Parlement européen.
Combien seront issus du Front national ? S’il a obtenu trois sièges avec un peu plus de 6 % des suffrages exprimés lors des précédentes élections européennes en 2009, le parti d’extrême droite de Marine le Pen est crédité aujourd’hui d’environ 23% des voix selon les sondages.

Faudrait-il un électrochoc comme celui du 21 avril 2002 lors de la percée du Front national à l‘élection présidentielle?

“Ce que j’espère, c’est que si on a un vote eurosceptique assez élevé ça va un peu réveiller (…) ceux dont c’est la responsabilité de parler d’Europe”, souligne la chef de la représentation de la Commission européenne en France, Anne Houtman.

La classe politique est-elle la seule responsable? Pour certains, les médias ont également leur part de responsabilité.

Avec notre correspondant Gianni Magi