DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Festival de Cannes : a mi-chemin, les jeux ne sont pas faits

Vous lisez:

Festival de Cannes : a mi-chemin, les jeux ne sont pas faits

Taille du texte Aa Aa

David Cronenberg a fait sensation au Festival de Cannes. Son “Maps to the Stars”, présenté hier soir en compétition, est une attaque frontale contre Hollywood à travers une galerie de personnages qui symbolisent toutes les dérives et les vices de l’univers du cinéma américain. Des personnages incarnés par Julian Moore, Robert Pattinson, John Cusak ou encore Mia Wasikowska.

“Foxcatcher”, du réalisateur américain Bennet Miller, a laissé une très bonne impression, notamment la performance de Steve Carell en milliardaire mégalomane et manipulateur. Ce drame s’inspire d’une histoire vraie, où l’héritier d’une richissime famille industrielle a fini ses jours en prison.

À mi-parcours du festival, le jury a déjà été gâté, sa présidente Jane Campion en tout cas, est aux anges : “C’est une formidable expérience pour moi que d‘être ici pour toute la durée du festival et de pouvoir visionner la totalité des films sélectionnés, et aussi d‘être ici pour les réalisateurs parce que présenter un film ici n’est pas une expérience facile. Je les admire tous. Ils ont tous tellement travaillé pour être en compétition, donc je les encense tous à chaque fois. Je ne sais pas qui nous allons choisir à la fin.”

Les frères Dardenne ont déjà réussi à convaincre un jury à Cannes à deux reprises. Ils visent leur troisième Palme d’or avec “Deux jours, une nuit”, une chronique sociale dans laquelle Marion Cotillard, ouvrière en passe d‘être licenciée, tente de convaincre ses collègues de renoncer à une prime de 1 000 euros pour sauver son emploi.

“Après cinq jours de compétition, les membres du jury ont vu la moitié des films en lice pour la Palme d’or. Quelques noms se dégagent : Abderhammane Sissako pour “Timbuktu”, “Winter Sleeps” de Nuri Bilge Ceylan ou encore David Cronenberg pour “Maps to the Stars”, estime Frédéric Ponsard, envoyé spécial d’euronews à Cannes. Mais d’ici samedi, d’autres grands noms sont attendus sur la Croisette, Ken Loach, les frères Dardenne ou encore Godars. Bref, les jeux sont loin d‘être faits.”