DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Thaïlande : l'armée décrète la loi martiale


Thaïlande

Thaïlande : l'armée décrète la loi martiale

Après des mois de crise politique et des manifestations anti-gouvernementales ayant fait 28 morts, des soldats et des véhicules ont été déployés dans Bangkok, la capitale.

Dans une annonce faite ce matin à la télévision, les militaires affirment que “déclarer la loi martiale n’est pas un coup d‘État”, mais vise “à restaurer la paix et l’ordre public”. La censure des médias a pourtant été décrétée dans l’intérêt de la “sécurité nationale”. Dix chaînes ont aussi été privées d’antenne.

L’armée a ordonné aux manifestants des deux camps de rester sur leurs sites de rassemblement respectifs.

L’Histoire de la Thaïlande est émaillée de nombreux coups d‘État, le dernier étant celui de 2006 contre Thaksin Shinawatra. L’homme qui est au cœur de la crise actuelle. Ses opposants l’accusent de diriger le pays depuis son exil. Sa sœur, Yingluck Shinawatra vient d‘être destituée de son poste de Premier ministre. Thaksin a réagi à l’instauration de la loi martiale “en espérant qu’elle ne détruira pas la démocratie”.

Le gouvernement intérimaire affirme qu’il reste en fonction et qu’il prépare de nouvelles législatives après l’invalidation de celles de février dernier.

Le Japon fait part de son “inquiétude” et l’allié américain avertit que cette mesure doit être “temporaire”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Après les inondations, une catastrophe épidémiologique menace les Balkans