DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

A Damas on joue encore à l'opéra

Vous lisez:

A Damas on joue encore à l'opéra

Taille du texte Aa Aa

A Damas l’opéra se situe près du ministère de la défense et du quartier général de la police secrète. Le secteur a été plusieurs fois touché par des tirs de mortiers. En passant à proximité une étudiante a ainsi été touchée : “Quand nous sommes tombés au début on ne sentait rien. Et ensuite nous nous sommes rendus compte que notre corps était chaud, c’est parce que nous étions en train de saigner. L’armée nous a emmenés à l’hôpital, et on a pu recevoir les premiers soins.”

A l’intérieur de l’opéra les répétitions continuent dans un pays en guerre civile. Lama Sallouh en est la directrice : “Des musiciens ont été immédiatement tués lors d’attaques, d’autres ont été emmenés à l’hôpital pour mourir peu après. C’est très triste de voir mourir vos amis, vos collègues avec qui vous avez travaillé pendant des années.”

Le 6 avril dernier les tirs de mortier ont visé l’opéra avaient fait deux morts et huit blessés. Ce même jour à Homs, au moins 29 rebelles avaient été tués par l’explosion d’un véhicule.