DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ukraine : tensions et intimidations dans l'est du pays à l'approche de la présidentielle

Vous lisez:

Ukraine : tensions et intimidations dans l'est du pays à l'approche de la présidentielle

Taille du texte Aa Aa

Dans l’est de l’Ukraine, près de deux millions de personnes doivent se rendre aux urnes pour la présidentielle. Mais la situation, comme ici à Donetsk, est tendue.

Ainsi le Conseil Suprême de l’auto-proclamée République populaire de Donetsk estime que cette élection ne les regarde tout simplement pas.

Les explications du président de leur Parlement, Denis Pushilin :
“Bien sûr, ils vont essayer d’organiser l‘élection, mais nous n’avons pas l’intention de la planifier. Pourquoi devrait-on organiser l‘élection d’un pays voisin sur notre territoire ?”

La commission électorale régionale fait tout ce qui est en son pouvoir pour que le scrutin puisse se dérouler dans les meilleurs conditions, comme l’assure Irina Kondratenko : “Nous avons reçu des menaces et nous avons été attaqués par des représentants de cette soit-disant République populaire de Donetsk. Nous avons été intimidés par des gens armés. Ils sont venus et nous ont pris tous les documents. Nous essayons actuellement de tout remettre en ordre.”

Le magnat ukrainien Rinat Akhmetov a appelé hier ses employés à manifester pacifiquement contre les séparatistes pro-russes à Donetsk.

Sur cette vidéo, on peut voir des hommes en arme arrêter un bus aux couleurs du club de Shaktar, club qui appartient à Akhmetov.
Il s’agissait du bus de l‘école de football. Il n’a été retenu que quelques minutes.