DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Chine : les séparatistes pointés du doigt après un attentat sanglant à Urumqi


Chine

Chine : les séparatistes pointés du doigt après un attentat sanglant à Urumqi

L’attaque de ce matin à Urumqi, dans le nord-ouest de la Chine, a fait au moins 31 morts et 90 blessés. Urumqi est la capitale de la province du Xinjiang, en proie depuis plusieurs années au séparatisme violent de la communauté ouïghoure et à la répression non moins violente des autorités chinoises.

Ce matin, selon différents témoignages, plusieurs véhicules auraient foncé dans la foule sur un marché en plein air et plusieurs bombes auraient été lancées des voitures. Ce sont principalement des personnes âgées qui fréquentaient le marché.

Le gouvernement chinois a déclaré peu après qu’il avait pris des mesures urgentes, sans qu’on en sache plus, et qu’il avait la “capacité et la confiance pour mettre fin à ce terrorisme”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Bosnie : Une mine antipersonnel explose sous les décombres des intempéries