DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

European Lab 2014: culture du renouveau de la Culture


monde

European Lab 2014: culture du renouveau de la Culture

Voilà quatre ans déjà qu’Arty Farty, l’association derrière le Festival Nuits Sonores, à Lyon, décide d’organiser son “Laboratoire Européen des Festivals”. Mais depuis deux ans, on parle plus simplement du “Lab”.

Quatre ans pendant lesquels le “Laboratoire des Festivals” a voulu se transformer en véritable Forum mais aussi en “lobby” culturel avec une vocation politique clairement affichée par son directeur Vincent Carry . “On est en 2014, la numérisation et la globalisation ont provoqué des changements majeurs et les politiques culturelles n’ont pas pris en compte ces mutations. L’objectif c’est d’avancer dans cette réflexion.” Pour mieux marquer cette évolution le “Lab” s’est dégagé de la mention “des Festivals”.

Interrogé sur cette mutation du Laboratoire des festivals en laboratoire de la Culture avec un grand “C”, Vincent Carry explique qu’il s’agit d’une évolution naturelle: “ça a commencé comme un cercle de réflexion entre un groupe de directeurs de festivals, car c’est souvent dans les festivals qu’ont lieu les propositions culturelles les plus novatrices et d’avant-garde, et dans les deux dernières années on a élargi cette réflexion aux politiques culturelles en général.”

Reconquête du rêve européen

L’European Lab commence cette année quelques heures après les Élections Européennes et les élections Ukrainiennes, et il n’est pas étranger à ces rendez-vous politiques majeurs pour l’avenir de l’Europe. “Les circonstances et le hasard du calendrier appeleront donc naturellement au débat, à l’échange, aux questionnements de fond sur le rôle de la culture, de l’innovation et de la jeunesse dans la reconquête du rêve européen”, peut-on lire dans le communiqué qui présente l‘édition 2014 du European Lab.

La coïncidence avec les Élections Européennes s’ajoute a la volonté des organisateurs de soutenir la jeunesse ukrainienne dans sa démarche politique et culturelle, ainsi le European Lab invite un représentant de Izolyatsia, Platform for cultural initiatives, une organisation basée à Donetsk. Arty Farty lui reversera une partie de la recette billetterie des conférences du forum European Lab.

Depuis 2011, l’Hôtel de Ville a accueilli des représentants d‘à peu près tous les grands festivals européens (Eurockéennes, Sónar, Primavera Sound) et mondiaux (Burning Man aux États Unis) mais aussi des personnalités politiques, de la culture, de l’innovation en général comme inclassable Jeremy Rifkin, l’ex-directeur de Libération, Nicolas Demorand, ou encore l’ex-Ministre d’‘Affaires Étrangers Allemand, Joschka Fisher.

L'âge de la maturité

Cette année le forum s‘étend aussi aux murs flambants neufs de l’Hôtel de Région, dans le quartier Confluence.

L’invité d’honneur 2014 est la créatrice de mode, passionnée d’art et cinéaste Agnès B. Le cinéma est a l’honneur aussi Jeudi 29 mai pour une rencontre avec le réalisateur Michel Gondry, rencontre ouverte au public au cinema Comoedia, où sera projeté son dernier film autour du philosophe américain Noam Chomsky.

Le programme se structure en quatre grands blocs quotidiens. Le “refresh” des politiques Culturelles le mardi 27 Mai, le renouveau de la culture dans la ville mercredi, les nouveaux usages culturels et les médias jeudi et une réflexion sur l’industrie musicale pour finir vendredi.

Le Lab n’entend pas rester une simple plateforme d‘échange entre professionnels, et la programmation est donc divisée entre les Workshops et Keynotes du matin, sur inscription, et les conférences de l’après-midi ouvertes au public, sans oublier les “speedmeetings” du midi, dans lesquels les participants peuvent échanger des idées, des contacts et chercher du soutien pour leurs projets. “On pense que ce débat du renouveau de la culture intéresse le public” explique Vincent Carry.

Le “Lab” ressemble 100 conférenciers et quelques 500 professionnels accrédités ; ses organisateurs estiment qu’entre 4.000 et 5.000 personnes assisteront aux événements programmés cette année. Une année pour laquelle le Lab atteint “sa maturité” selon Carry.

Toutes les infos sur www.europeanlab.com

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les Balkans solidaires face aux inondations