DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Cannes : le prix de la critique pour Nuri Bilge Ceylan


France

Cannes : le prix de la critique pour Nuri Bilge Ceylan

Alors que tout le monde retient son souffle sur la Croisette, à la veille du Palmarès final, le prix Fipresci de la critique internationale a été remis à Nuri Bilge Ceylan pour son film Winter Sleep.
Le réalisateur turc a posé sa caméra dans un petit village de Cappadoce où il filme la vie d’Aydin, interprété par Haluk Bilginer, acteur très connu dans son pays ainsi qu’en Grande-Bretagne.

En attendant le palmarès du jury, les pronostics vont bon train…

“Mon cœur est partage entre Leviathan de Zviaguintsev et Still Water de Naomi Kawase. Parce que probablement, ils se ressemblent quelque part aussi, dans l’approfondissement des personnages, avec force”, explique Shahla Nahid de Radio France International.

“Je trouve que cette année était une excellente édition. Je me suis régalé à presque tous les films de la compétition, j’exclu peut-être Saint-Laurent ou un ou deux films plus faibles, mais depuis le film africain (Timbuktu), le premier jour, je me suis regalé…”, poursuit Jean Roy du journal l’Humanité.

Les deux derniers films en compétition pour la Palme d’Or ce vendredi étaient Sils Maria d’Olivier Assayas et Leviathan de Zviaguintsev.

Le dernier mot de la journée revient à notre envoyé-spécial. Frédéric Ponsard, euronews : “l’année dernière, la vie d’Adèle était un favori évident, promis à la Palme d’or.
Mais cette année, la compétition officielle est très équilibrée, l’incertitude règne, les prétendants sont nombreux.
Les membres du jury présidé par Jane Campion ont donc une rude tâche devant eux”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Turquie : violentes manifestations à Istanbul