DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Élections européennes : mauvais départ pour les eurosceptiques ?

Vous lisez:

Élections européennes : mauvais départ pour les eurosceptiques ?

Taille du texte Aa Aa

Aux Pays-Bas, le populiste Geert Wilders enregistre un score bien en deçà de ses espérances aux élections européennes. Son parti eurosceptique (PVV, parti de la liberté) est en recul et devrait perdre des sièges au parlement européen. C’est ce qui ressort d’un sondage réalisé à la sortie des bureaux de vote.

Les Néerlandais étaient, avec les Britanniques, les premiers Européens à se rendre aux urnes.

Durant la campagne, le parti Geert Wilders était pourtant donné gagnant. Dans la soirée, le chef de cette formation s’est exprimé. Il a indiqué qu’en l‘état, son parti passait de cinq sièges à trois sièges, mais qu’il fallait attendre les résultats officiels dimanche. Le leader d’extrême droite estime encore possible de décrocher un quatrième siège.

Elections au Parlement européen

Il y a 5 ans, le parti de Gert Wilders avait obtenu près de 17% des suffrages. Là, il est autour de 12%. Quant à la participation, elle est faible : moins de 4 électeurs sur 10 sont aller voter.

“Ce résultat n’est pas bon pour Geert Wilders, explique Olaf Bruns, envoyé spécial d’euronews aux Pays-Bas. Ce n’est pas forcément de bonne augure pour les autres partis eurosceptiques qui ont promis un raz-de-marée.”

Autre parti eurosceptique justement, le Ukip (Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni), dirigé par Nigel Farage.

Ce parti fédére la plupart des électeurs hostiles à l’Europe. Il prône d’ailleurs un retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Il compte actuellement 9 députés au parlement européen et espère en obtenir le double à l’occasion de ce scrutin qui a commencé dès ce jeudi au Royaume-uni.

A priori, aucune estimation ne sera publiée avant dimanche soir