DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Revivez la soirée électorale européenne, minute par minute


monde

Revivez la soirée électorale européenne, minute par minute

Le Parti populaire européen (PPE, centre droit) pourrait écoper de 211 sièges au Parlement européen selon des projections officielles. Fort de cette majorité, son représentant Jean-Claude Juncker a fait valoir sa légitimité à revendiquer la présidence de la Commission. Mais l’Allemand Martin Schultz n’a pas dit son dernier mot. Le candidat du Parti socialiste européen (PSE), crédité de 193 sièges, ne renonce pas à former une majorité.

Si la gauche radicale gagne une dizaine de siège, et que le groupe libéral de Guy Verhofstadt en perd une douzaine, ce sont surtout les eurosceptiques qui font bouger les lignes de l‘échiquier politique européen.
Ce bloc disparate représenterait dans son ensemble 129 élus. Sur fond de stabilisation de la participation depuis 2009 (environ 43%), le vote populiste décolle dans la plupart des Etats membres de l’UE.

Elections au Parlement européen

En France, où l’on élisait 74 eurodéputés ce dimanche, le Front national est arrivé largement en tête avec 26% des suffrages.
Le parti de Marine Le Pen, qui ne comptait que trois eurodéputés au Parlement européen en 2009, signe ainsi un record de représentativité au Parlement européen, s’adjugeant entre 23 et 25 sièges.

D’autres partis d’extrême-droite ont franchi la barre des 20% lors de ce scrutin européen, au Danemark ou en Autriche. Les partis xénophobes Aube Dorée (grèce) et Jobbik (Hongrie) font, eux, leur entrée leur entrée au Parlement.

En Grande-Bretagne, le parti anti-européen UKIP arrive en tête après sa percée aux élections locales, le 22 mai. Et en Italie, c’est le mouvement eurosceptique et anti-partis de Beppe Grillo, le Mouvement Cinq Etoiles, qui s’impose dans la vie politique. S’il arrive en deuxième position et loin derrière le Parti démocrate d’après les premières projections, il est toutefois crédité d’environ 22% des voix.

La Grèce, enfin, voit le parti de la gauche radicale grecque Syriza, qui a fait campagne contre l’austérité, arriver en tête des élections européennes, devançant Nouvelle Démocratie,le parti conservateur du Premier ministre Antonis Samaras.

Les partis au pouvoir l’emportent en Italie, mais aussi outre-Rhin. Les conservateurs allemands emmenés par Angela Merkel sont victorieux sur fond de progression des sociaux-démocrates du SPD ( 27,5%) et de poussée des eurosceptiques de l’AFD ( 6,5% des voix).

La participation au scrutin européen a augmenté en Allemagne, en Grèce et en France. La mobilisation dégringole en revanche en Slovaquie, qui enregistre le taux le plus bas des 28 à 13% contre 19,64% en 2009, ainsi qu’en Slovénie et en République Tchèque.
En Belgique et au Luxembourg où le vote est obligatoire, la participation atteint 90%.

En tout, près de 400 millions d‘électeurs européens ont été appelés à choisir les 751 députés qui les représenteront au parlement européen ces cinq prochaines années.
Retrouvez ci-dessous les estimations, les résultats et les réactions liées à ce scrutin européen.

Elections au Parlement européen

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Egypte : la bataille de la sécurité et du redressement économique