DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

En Turquie, manifestations contre la violence policière

Vous lisez:

En Turquie, manifestations contre la violence policière

Taille du texte Aa Aa

Des affrontements entre policiers et manifestants ont duré encore une bonne partie de la nuit à Istanbul, au lendemain du décès de deux personnes lors d‘échauffourées avec les forces de l’ordre.

Plus tôt dans la journée, ce vendredi, de nouveaux incidents avaient eu lieu à Okmeydani, là où tout a commencé. L’une des deux victimes se trouvait aux funérailles d’un proche, jeudi, lorsqu’elle a reçu une balle en pleine tête, non loin d’un groupe de protestataires aux prises avec la police.

Son décès a immédiatement ravivé la colère de la population envers le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, quelques jours après la catastrophe minière de Soma et près d’un an après la vague de contestation sociale autour du parc Gezi.

Le Premier ministre qui a qualifié de “terroristes” les manifestants, n’as pas annulé son déplacement en Allemagne ce samedi. Il doit officialiser prochainement sa candidature à l‘élection présidentielle et compte obtenir les voix des citoyens turcs expatriés.

“Erdogan, assassin !” criait le cortège de 10 000 personnes rassemblées hier matin pour rendre hommage au jeune homme tué par balle.

Une enquête pour identifier l’auteur du coup de feu mortel, a été ouverte et les armes de services d’une vingtaine de policiers ont été saisies.