DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Belgique : fusillade du musée juif, une quatrième victime succombe à ses blessures


Belgique

Belgique : fusillade du musée juif, une quatrième victime succombe à ses blessures

L’auteur de la fusillade contre le musée juif de Bruxelles court toujours.

La police belge a rendu public les vidéos des caméras de sécurité, où l’on peut voir le forcené se servir de son arme dans l’embrasure de la porte avant de calmement repartir.
Les autorités disent ne pas être en mesure d’identifier l’homme. Un numéro vert a été ouvert pour recueillir des témoignages.

Maurice Sosnowski, président du Comité des organisations juives de Belgique :
“Tout l‘état fédéral est en alerte, à Bruxelles et ailleurs parce qu’on a aucune idée de qui sont ces meurtriers. Dire que je suis rassuré est un bien grand mot”.

Joe Rubinfeld, président de la ligue belge contre l’antisémitisme :
“Nous devons nous rappeler que l’Europe a été construite sur une promesse. La promesse que plus jamais cela n’arrivera. Et aujourd’hui, vous des gens dans la rue qui veulent remettre ça encore une fois. Des personnes comme celle de samedi, qui a tué de sang-froid à Bruxelles, et Mohamed Merah il y a deux ans à Toulouse.”

Une quatrième victime a succombé à ses blessures. Âgé d’une vingtaine d’années, le jeune belge, réceptionniste du musée, est mort en début d’après-midi à l’hôpital.

Devant la porte du Musée juif de nombreuses gerbes de fleurs et des bougies ont été déposées pour rendre hommage aux victimes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

En Thaïlande, les manifestants ne craignent pas la loi martiale