DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Merkel ne soutient pas Juncker pour la présidence de la Commission européenne


monde

Merkel ne soutient pas Juncker pour la présidence de la Commission européenne

Angela Merkel est-elle en train de remettre en question la candidature de Jean-Claude Juncker à la tête de la Commission européenne.
Le candidat du Parti populaire européen est arrivé en tête des Européennes, mais clairement, la chancelière allemande ne compte pas le soutenir le moment venu.

Angela Merkel :
“Bien sûr, le candidat Jean-Claude Juncker fait partie du débat. On l’a répété plusieurs fois, le plus important est de savoir lequel des deux plus grand groupe est le plus fort au Parlement. Mais d’un autre côté, on sait qu’aucun groupe parlementaire ne peut décider seul du Président de la Commission”.

En effet, l’europarlement est plus fragmenté que jamais. Faute d’entente entre les élus, les 28 pourraient être tentés de maintenir leurs prérogatives. Mardi soir, ils devraient évoquer des candidats de compromis issus de la gauche libérale ou de la droite sociale pour prendre la tête de la Commission européenne.

Des noms circulent déjà comme la Première ministre sociale-démocrate danoise Helle Thorning-Schmidt, ou son homologue finlandais, le jeune conservateur Jyrki Katainen qui a annoncé qu’il quitterait son poste en juin.

Troisième nom dans le chapeau, l’ancien Premier ministre letton, Valdis Dombrovskis, économiste reconnu, sans portefeuille depuis janvier.

Reste à savoir si le Parlement aura l’occasion de faire entendre sa voix, ou si le Conseil européen lui forcera la main, passant outre le choix des électeurs de l’Union qui ont pourtant tranché entre les 5 candidats présentés avant le scrutin.

Elections au Parlement européen

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : l'échec des nationalistes