DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pour voyager enfin avec du liquide... en avion


hi-tech

Pour voyager enfin avec du liquide... en avion

En partenariat avec

Qui n’a pas dû laisser au portique de sécurité d’un aéroport une bouteille de liquide dont la contenance dépassait celles admises par les mesures de sécurité post 11 septembre ?

Les désagréments pour les passagers, et les encombrements qui vont avec, ont incité une société britannique à travailler sur la question. Elle a ainsi proposé un scanner Insight100 qui scrute tout type de liquide même si le contenant est opaque. Il a été à l’essai dans plus de soixante aéroports européens.

Ken Mann, vice-président de Cobalt Light System Ltd : “Après cinq secondes, soit on a une alarme soit on n’en a pas. S’il y a une alarme alors une lampe rouge s’allume et précise la nature de la menace. S’il n’y a pas d’alarme alors les portes s’ouvrent, l‘écran passe au vert et la bouteille est restituée au passager. En fait on fait passer un laser sur la bouteille et on analyse la lumière qui en sort, on compare le spectre avec tout un échantillon de matières dangereuses et s’il y a une menace alors on a une alarme. Sinon il n’y en a pas.”

L’idée n’est pas nouvelle mais les précédentes versions étaient moins fiables. Les concepteurs revendiquent une marge d’erreur d‘à peine 0.5%. L’appareil peut scanner des bouteilles d’une capacité maximale de trois litres.

Ken Mann : «Avec notre technique, on passe les barrières, qu’elles soient de plastique ou de verre, de verre coloré, de carton, de matériaux divers. On peut voir ce qu’il y a à l’intérieur sans avoir à les ouvrir.”

De plus le répertoire des liquides, et des matières dangereuses, peut être constamment mis à jour.

Le choix de la rédaction

Prochain article

hi-tech

Un bras robotique ultra rapide