DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Bygmalion : Copé démissionne de la présidence de l'UMP

Vous lisez:

Affaire Bygmalion : Copé démissionne de la présidence de l'UMP

Taille du texte Aa Aa

Jean-François Copé pourra continuer de s’expliquer, mais il ne peut plus diriger l’UMP.
Pris dans la tourmente de l’affaire du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, il a annoncé sa démission et celle de son équipe, qui interviendront le 15 mars prochain.

Ce matin, le parquet de Paris a poursuivi ses perquisitions dans les locaux de l’UMP, de Génération France, l’association politique de Jean-François Copé, et de Bygmalion.
Cette agence de communication est mise en cause pour sa gestion des dépenses liées aux meetings campagne en 2012.

L’avocat de Bygmalion Maìtre Patrick Maisonneuve a révélé hier un système de fausses factures :

“A la demande de l’UMP, la societé Bygmalion a éte amenée à établir des factures qui ont été imputées à l’UMP alors qu’elles auraient dû l‘être à l’association de financement de la campagne du candidat Monsieur Sarkozy en 2012. Il s’agit bien de fausses factures”

L’avocat a estimé que le montant de ces malversations était estimé à plus de 10 millions d’euros.

Des propos qui pèsent lourd après le pavé jeté dans la mare par de Jérôme Lavrilleux. L’ancien directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy avait reconnu des dérapages financiers pour masquer une “dérive” des dépenses de la campagne présidentielle.

Il avait toutefois ajouté que ni Nicolas Sarkozy, ni Jean-François Copé n‘étaient informés de ces montages financiers.