DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La pédophilie au sein de l'Église, "une messe noire", pour le pape François

Vous lisez:

La pédophilie au sein de l'Église, "une messe noire", pour le pape François

Taille du texte Aa Aa

Fin du voyage en Terre sainte pour le pape François. Ce pèlerinage de trois jours l’a mené en Jordanie, dans les Territoires palestiniens et en Israël. Au delà du caractère œcuménique de son périple, dans l’avion qui le ramenait à Rome, François s’est livré sans détours sur différents thèmes brûlants comme celui des crimes pédophiles de membres du clergé.

“L’abus sexuel est un crime tellement horrible parce que le prêtre qui fait ça trahit le corps du Seigneur. C’est comme une messe satanique”, a dit le souverain pontife, n’hésitant pas à utiliser des termes forts sur des sujets explosifs pour l‘Église catholique. Il est aussi revenu sur le célibat des prêtres, “une règle, mais non pas un dogme immuable”, a-t-il rappelé.

Concernant son voyage au Proche Orient, François a souligné le sens de l’invitation qu’il a faite aux dirigeants israélien Shimon Peres et palestinien Mahmoud Abbas de venir “prier pour la paix” dans “sa maison” au Vatican. “Une simple rencontre” a-t-il tenu à préciser, sans médiation ni discussions.

Lundi après-midi, lors d’une messe au Cénacle à Jérusalem, François avait insisté sur “la fraternité” et “l’amitié” devant les responsables des diocèses et des ordres religieux de Terre sainte.

Quelques heures auparavant, il avait embrassé fraternellement deux proches amis argentins, un rabbin et un musulman, devant le Mur des Lamentations.