DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Moscou : pas de dialogue avec Kiev tant que les armes parlent dans l'Est


Russie

Moscou : pas de dialogue avec Kiev tant que les armes parlent dans l'Est

Le Kremlin souhaite, avant toutes choses, la fin des opérations militaires ukrainiennes dans l’est du pays. Ensuite des discussions entre Vladimir Poutine et le nouveau président ukrainien, Petro Porochenko, pourront peut-être commencer.

Car pour l’heure, aucun dialogue n’est possible. Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires Etrangères :

“Si Petro Porochenko, avant son inauguration, entend utiliser des armes lourdes, la Garde Nationale et Pravy Sektor pour réprimer la résistance, et si Porochenko souhaite se présenter dans la région du Donbass comme le vainqueur, cela ne va pas créer de bonnes conditions pour lui dans cette région”.

De son côté, le nouveau dirigeant ukrainien n’a pas semblé vouloir fermer complètement la porte à la Russie.

“La Russie est notre plus grand voisin est c’est pour cela que mettre fin à la guerre, apporter la paix à toute l’Ukraine et la stabilité aux régions de l’Est sera impossible sans la participation de représentants de la Russie”.

Ce que Kiev appelle opération “anti-terroriste” dans l’est du pays est qualifié par Moscou d’opération “punitive”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Nigel Farage : le perturbateur de la classe politique britannique