DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Thaïlande : l'incertitude mine le climat économique


économie

Thaïlande : l'incertitude mine le climat économique

Retour à la normale dans les rues de Bangkok mardi, après la nomination lundi du chef d’Eat major de l’armée thaïlandaise à la tête de l’Etat.

Mais les habitants de la capitale thaïlandaise sont nombreux à se poser des questions sur les conséquences de ce coup d’Etat.

“Vraiment je n’ai pas beaucoup d’espoir dit un vendeur dans la rue, car finalement aucun coup d’Etat n’a débouché sur un gouvernement”.

En revanche des milliers d’agriculteurs thaïlandais ont voulu montrer leur gratitude au nouveau pouvoir militaire qui va les aider à se désendetter.

“Il (le général Prayuth) a sorti de l’argent pour les agriculteurs., se réjouit cette agricultrice. Et je me faisais du souci pour mon métier d’agricultrice. Mais maintenant je peux continuer”.

L’opération de spéculation du gouvernement Shinawatra sur la production de riz du pays s’est révélée désastreuse et a laissé des traces chez les producteurs qui applaudissent aujourd’hui le geste des nouveaux hommes forts du régime.

Lors de l’arrivée au pouvoir de la junte militaire en 2006, le baht, la monnaie thaïlandaise avait reculé avant de regagner le terrain perdu face au dollar notamment.

Mais cette fois-ci, affirment les analystes, les risques qui pèsent sur l‘économie thaïlandaise : recul de la croissance, chute des dépenses publiques par exemple – sont beaucoup plus élevés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Chypre : quatre déposants bancaires portent contre l'éxécutif européen