DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des dinosaures passés au scanner


science

Des dinosaures passés au scanner

En partenariat avec

Le pliosaure hantait les fonds marins il y a 200 millions d’années. Jusqu‘à présent on ne savait que peu de choses sur ce dinosaure mais les chercheurs de l’université de Bristol nous ont permis d’en savoir plus. Ils ont en effet découvert en étudiant les scanners que son rostre contenaient des systèmes nerveux complexes et qu’il avait un sens de l’odorat développé.

Davide Foffa fait partie de ces universitaires : “En étudiant les scanographies nous avons découvert qu’il existait des branches et des canaux inhabituels qui n’avaient encore jamais été observés. Nous nous sommes alors dit que ce serait une bonne idée de les suivre et d’en faire un relevé numérique. En fin de compte nous avons découvert tout un réseau neurovasculaire.”

Ces canaux contenaient probablement l’artère maxilaire et la névralgie du trijumeau, qui véhicule les signaux vers et à partir de la mâchoire supérieure et du rostre. Les chercheurs pensent qu’ils peuvent avoir permis de faire passer les nerfs et le sang vers la peau et les tissus mous du rostre. Ce qui aurait ainsi permis aux dinosaures de chasser et de manger sous l’eau, à l’instar des crocodiles.

Davide Foffa : “Nous avons découvert que ce type de système dans le rostre pourrait être lié à la détection de proie, comme le font les crocodiles. Chez ces derniers la névralgie du trijumeau va vers des récepteurs dans le rostre ce qui les aide à identifier les mouvements de leurs proies.”

Les paléontologues ont longtemps pensé que les cranes de pliosaure contenaient de petits trous que l’on appelle des foramen et qui conduisent vers des canaux intérieurs. Mais il s’agit là de la première preuve concrète. Les pliosaures mesuraient huit mètres, leur tête pouvait faire penser à celle d’un crocodile, montée sur un corps de baleine.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Le British Museum scanne ses momies