DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La crise ukrainienne vue par Washington


Ukraine

La crise ukrainienne vue par Washington

Plus de 48 heures après l‘élection d’un nouveau président ukrainien, les États-Unis ont tenu à apporter leur “soutien total” à Kiev face à la rébellion russophone qui sévit à l’Est du pays.

Ancien ambassadeur américain en Ukraine, entre 2003 et 2006, John Herbst s’est confié au micro d’euronews. “Si l’Ukraine veut devenir membre de l’Union européenne, mais pas de l’OTAN, ou si elle décide de ne devenir membre ni de l’Union ni de l’OTAN, pas de problème. Ce qui n’est pas correct, c’est que la Russie utilise son armée, la rébellion, des moyens de pression économique pour que l’Ukraine face le choix qui convient au Kremlin. C’est totalement inacceptable.”

La crise ukrainienne n’est pas dans l’intérêt de Moscou. C’est en tout cas l’opinion de l’ancien conseiller en sécurité nationale Zbigniew Brzezinski. “Si Vladimir Poutine pense aux intérêts de la Russie sur le long terme, il doit conclure qu’une Russie qui a de bonnes relations avec l’Occident, et avec l’Ukraine, est une Russie bien plus prospère que si elle se repliait pour créer un empire eurasien.”

“Certains diplomates américains craignent de voir l’Ukraine devenir une zone sensible, même si le président ukrainien affirme qu’il ne le permettra pas. L’administration Obama préfère attendre de voir l‘évolution des événements, sachant que Moscou est la clé du problème”, conclut notre correspondant à Washington, Stefan Grobe.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Incendie meurtrier en Corée du Sud