DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Berlin : perspective globale sur la 1ère guerre mondiale


le mag

Berlin : perspective globale sur la 1ère guerre mondiale

En partenariat avec

La première guerre mondiale une boucherie dont on se souvient cette année avec la commémoration du centième anniversaire de sa déclaration.

De nombreuses expositions sont organisées dans ce cadre. Et notamment une en Allemagne au Musée historique. Elle insiste notamment sur l’escalade de la violence tout en prenant en compte les différents points de vue de ce conflit global.

Alexander Koch, président de la Fondation du Musée Historique Allemand : “C’est la seule exposition qui donne une perspective d’ensemble. Beaucoup d’autres s’orientent de façon thématique, régionale ou locale dans leur conception. Nous avons volontairement fait le choix de présenter une exposition d’ensemble et d’inclure ainsi une perspective multiple dans la présentation avec des douzaines de prêts provenant de toute l’Europe, des Etats-Unis.”

L’exposition suit un ordre géographique et chronologique au travers de 14 batailles emblématiques de cette guerre comme Verdun, Tannenberg, les Dardanelles ou encore les colonies allemandes de l’est de l’Afrique.

Des centres culturels et politiques comme Petrograd, Berlin et Bruxelles sont aussi placés au coeur de l’expo.

Andreas Mix, commissaire de l’exposition :
“La Première Guerre Mondiale suscite une attention accrue cette année à cause de l’anniversaire, des publications, des documentations télévisées et des expositions comme celle-ci. Et il devient clair que c‘était un événement, qui est important et doit être compris pour comprendre le siècle dans son ensemble. Car pendant la Première Guerre Mondiale sont nées les idéologies qui ont influencé le XXe siècle. Le communisme, le fascisme, le national-socialisme, toutes ces idéologies sont nées pendant la Première Guerre Mondiale.”

Enfin l’expo s’attache aux destins individuels fussent-ils de personnes connues comme l’auteur Ernst Junger ou encore d’inconnus qui ont été broyés par cette folie mondiale.

Prochain article

le mag

Lyon : 4e édition du European Lab