DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Inde : violées avant d'être pendues


Inde

Inde : violées avant d'être pendues

Dans le village reculé de Katra, dans le nord de l’Inde, deux jeunes filles ont été retrouvées pendues à un arbre.

Les corps sont restés longtemps ainsi.

Les familles des deux victimes de 14 et 15 ans refusaient qu’on les descende pour protester contre l’inaction de la police, alors qu’elles avaient signalé leur diparition.

Trois hommes ont finalement été arrêtés pour viol en réunion et meurtre. Plusieurs autres, dont au moins deux policiers, sont poursuivis.

“Quoiqu’il se soit passé, c’est très grave. C’est un très grave problème. Nous sommes aux côtés de familles”, se défendait ce policier, “et nous prendrons des mesures strictes contre les coupables.”

De New Delhi, la commission nationale pour les femmes, souvent décriée par les associations de défense des Droits des femmes, a envoyé une équipe enquêter sur place.

Cette affaire met à nouveau en lumière la difficulté d’empêcher les violences sexuelles en Inde. Et cela, en dépit d’un durcissement de la loi, d’efforts pour changer les comportements envers les femmes et de nombreuses manifestations depuis le viol en réunion et la mort d’une étudiante à Delhi fin 2012.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Regain de tension en Centrafrique après l'attaque d'une église