DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Ecossais diront-ils oui ou non à l'indépendance ?

Vous lisez:

Les Ecossais diront-ils oui ou non à l'indépendance ?

Taille du texte Aa Aa

Les partisans des deux camps sont partis officiellement en campagne en vue du référendum du 18 septembre prochain.

Quatre millions d’Ecossais âgés de 16 ans et plus seront appelés à se prononcer sur l’accord qui lie l’Ecosse à l’Angleterre depuis 307 ans, plus de trois siècles donc.

Blair Jenkins, directeur de “Yes Scotland” :

“A ce stade, nous sommes vraiment satisfaits de la manière dont se déroule cette campagne. Je pense que toute l‘énergie, toutes les idées viennent du camp du “oui”. Peu importe où en sont les gens de leur réflexion sur le référendum, tout le monde s’accorde à dire que toutes les idées positives de la campagne viennent du camp du “oui”.

A ce jour, les sondages donnent 30 % d’Ecossais en faveur de l’indépendance, et 40 % de contre. Reste encore beaucoup d’indécis qui peuvent renverser le vote dans quatre mois.

Mais le camp du “non” est confiant.
Blair McDougall, directeur de campagne “Better Together” :

“Non seulement nous pouvons gagner, mais nous gagnerons. Et largement, parce que les gens aiment ce mélange de la spécificité, avec un parlement écossais fort mais faisant partie d’une entité plus grande. Nous sommes les seuls à offrir le meilleur des deux mondes et c’est pourquoi je pense qu’on va gagner.”

Pendant que les partisans du oui et du non arpentent le territoire écossais, les gouvernements d’Ecosse et du Royaume-Uni se sont lancés dans une bataille de chiffres, promettant tout deux un avenir plus riche et plus sûr aux citoyens écossais.