DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Pakistan : arrestations après la lapidation de Farzana


Pakistan

Pakistan : arrestations après la lapidation de Farzana

La police pakistanaise a arrêté quatre hommes pour le meurtre de Farzana Parveen Iqbal. Un oncle, deux cousins et un chauffeur ont rejoint le père de la victime derrière les barreaux. Farzana, 25 ans, enceinte de trois mois, a été tuée à coups de briques par une vingtaine de membres de sa famille mardi dernier devant le tribunal de Lahore. Elle était venue avec son mari prouver à la justice qu’elle n’avait pas été enlevée après une plainte déposée par ses proches.

“Nous sommes sortis du tribunal et ils étaient cachés derrière des voitures. Quand on a essayé de passer, ils nous ont attaqués. Au début, ils ont ouvert le feu puis, ils nous ont lancé des briques.”

Le calvaire de sa femme a duré 15 minutes, elle a été frappée jusqu‘à ce qu’elle ne crie plus.

Pour ajouter à l’horreur de ce drame, Mohammad Iqbal a révélé avoir tué sa première épouse il y a 6 ans pour, dit-il, pouvoir épouser Farzana.
Mais ce n’est pas pour cette raison que la famille de la jeune femme ne voulait pas la voir épouser cet homme, non, elle s’estimait déshonorée parce que la dot reçue pour Farzana n‘était pas assez importante.

Cette sordide affaire suscite une vague d’indignation et met en lumière les “crimes d’honneur” et la fragilité du statut de la femme dans certains milieux au Pakistan.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Vol spatial : un dragon pour se passer de Soyouz