DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Quatre ans après, la Turquie se souvient des victimes du Mavi Marmara

Vous lisez:

Quatre ans après, la Turquie se souvient des victimes du Mavi Marmara

Quatre ans après, la Turquie se souvient des victimes du Mavi Marmara
Taille du texte Aa Aa

C‘était le 31 mai 2010 : une flottille d’aide humanitaire tentait de briser le blocus israélien de Gaza. L’Etat hébreu avait envoyé un commando armé à l’assaut du navire Mavi Marmara. Neuf activistes turcs avaient alors été tués. Un dixième est décédé il y a quelques jours.

Cette affaire a profondément altéré les relations diplomatiques entre Israël et la Turquie. Pour tenter de renouer les liens, le Premier ministre israélien a présenté des excuses officielles l’an dernier. Et puis l’Etat hébreu s’est engagé à indemniser les familles des victimes. Mais les discussions bloquent sur le montant de ces indemnisations.

Autre motif de friction : la décision récente d’une cour de justice turque qui a réclamé un mandat d’arrêt international contre des anciens responsables de l’armée israélienne impliqués dans cette opération.

Israël a dénoncé une décision “politique”. Non, répond Oğuz Çelikkol, ancien ambassadeur de Turquie en Israël. Selon lui, “il y a deux aspects: la procédure judiciaire et la question de l’indemnisation, et les deux doivent rester bien distinctes.”

“D’un côté, on a des hommes politiques qui cherchent un terrain d’entente, et de l’autre, des activistes qui réclament justice pour leurs proches tués dans cette opération, commente le correspondant d’euronews à Istanbul, Bora Bayraktar. Quatre ans après, l’affaire du Mavi Marmar est le principal obstacle à toute normalisation des relations entre la Turquie et Israël.”